Avec la popularité croissante du mouvement zéro déchet au cours des dernières années, l’emballage est devenu l’un des aspects les plus problématiques de notre système alimentaire. Bien que cela soit vrai, il s’avère néanmoins que le contenu de l’emballage est bien souvent ce qu’il y a de plus néfaste pour la planète.

De nos jours, nombreux sont les consommateurs qui font des choix respectueux de l’environnement lorsqu’ils font l’épicerie, en optant par exemple pour des aliments biologiques ou d’origine végétale afin de réduire les impacts négatifs de leurs choix alimentaires sur l’environnement et sur leur santé.

Connaître les véritables conséquences de ses choix

En 2017, nous avons effectué une analyse exhaustive du cycle de vie de nos produits et tiré une conclusion étonnante. En effet, parmi les facteurs auxquels notre incidence sur l’environnement est attribuable, l’agriculture arrive bonne première à 81 %, loin devant les autres, et ce, même si nous avons toujours été déterminés à utiliser des produits biologiques d’origine végétale dont l’incidence est bien moins grande que leurs équivalents d’origine animale ou issus d’une agriculture classique. Ainsi, pour réduire l’incidence de nos ingrédients sur l’environnement, nous avons tenté de définir les mesures à prendre qui auraient les plus grandes retombées. 

PRANA analyse du cycle de vie

L’un de nos principaux problèmes? Le fait que la production de noix exige un fort besoin en eau. C’est d’ailleurs le cas des amandes. Celles de la Californie, même si elles sont cultivées plus près de nous que les amandes européennes, nécessitent de grandes quantités d’eau. Effectivement, pour l’irrigation artificielle consacrée à cette culture, l’état de la Californie doit détourner ou pomper chaque année 53 millions de mètres cubes d’eau (43 millions d’acres par pied) pour pallier le manque de précipitations. L’agriculture utilise 41 % des ressources disponibles en eau à l’échelle de l’état et la production d’amande représente 8 % de la consommation d’eau en Californie [1]. Faire pousser une seule amande de la Californie nécessite jusqu’à 12 litres d’eau [2]!

Quelles noix choisir… et à quel prix?

Il s’avère que les amandes sont l’un des ingrédients que nous importons le plus, notamment en raison de leur valeur nutritionnelle incomparable et de leur goût exceptionnel. Il nous a donc paru évident qu’il s’agissait d’une bonne piste si l’on voulait changer les choses.

Notre solution? Collaborer avec des fournisseurs espagnols!

En Espagne, l’alimentation en eau des vergers d’amandiers provient principalement des précipitations, plutôt que de l’irrigation artificielle. Les offices des eaux de la région imposent également une restriction quant à la quantité d’eau autorisée par hectare pour réduire la consommation de cette ressource inestimable. Ainsi, comme les amandes espagnoles requièrent moins d’eau que leurs cousines californiennes, nous avons choisi de miser sur elles pour réduire de manière considérable la quantité d’eau utilisée dans la fabrication de vos collations préférées.

PRANA collations aux amandes

L’agriculture espagnole est également moins intensive et plus diversifiée. Nos fournisseurs plantent d’autres arbres, notamment des oliviers, dans les vergers d’amandiers. Cette diversité préserve la santé du sol et réduit les risques financiers que courent les petits producteurs d’un seul type de culture. Nos partenaires espagnols travaillent également à réduire la quantité de déchets issus de la production d’amandes. En effet, près de la moitié des coques d’amandes, qui seraient normalement destinées au dépotoir, sont réutilisées pour produire de l’énergie qui sert dans les activités d’exploitation. C’est un pas de plus vers une économie circulaire!

Contrairement aux amandes de la Californie, celles de l’Espagne sont parfois amères, ce qui est tout à fait normal et sécuritaire, bien que désagréable au goût. Il s’agit tout simplement d’un mécanisme de défense naturel de l’amandier! Heureusement, grâce à nos systèmes de contrôle de la qualité des plus rigoureux, nous pouvons garantir que moins de 1 % de nos amandes sont amères.

PRANA verger d'amandiers

En étudiant le portrait global de la situation, nous en arrivons à la conclusion que ce goût particulier est loin de nous rendre amer! C’est mieux ainsi pour notre planète. Donc, la prochaine fois que vous hésiterez entre deux types d’amandes, optez pour celles qui permettront de changer le monde une collation à la fois, celles qui sont aussi délicieuses que bonnes pour l’environnement!

[1] California Almond Board, 2015. (Source en anglais)
[2] Almond Alliance of California : https://almondalliance.org/goverment-affairs/policy-issues/water/ (Source en anglais)

Faites le plein de vos collations biologiques préférées, maintenant faites avec des amandes hydro-responsables !

Amandes européennes biologiques PRANA

Amandes crues d'Europe

MAGASINEZ

Amandes à l'érable Amandine PRANA

Amandes à l'érable Amandine

MAGASINEZ

Mélange chocolaté Kilimanjaro PRANA

Mélange chocolaté Kilimanjaro PRANA

MAGASINEZ

Amandes salées Nirvana PRANA

Amandes salées Nirvana

MAGASINEZ